Annecy 07/2017

Une grande première pour moi.

 

Tout d'abord la première fois que je plonge à Annecy et pour l'occasion tant qu'à faire autant le faire sur le France.

 

Bon d'accord j'avais déjà plongé en eau douce, très froide, à Chamagnieu et à Chindrieux, mais pour faire des exercices et je n'avais pas vu grand chose, surtout à Chindrieux car dans le feu de l'action j'avais oublié d'enlever mes lentilles dans mon masque de vue, je vous laisse imaginer ce que j'ai pu voir.

 

Bref, donc là ne voulant rien louper je ne les ai même pas mises en me levant, de peur de louper quelque chose.

 

Après une descente tranquille le long du bout, un tout petit moment saisissant à la thermocline (ça passe vite dans le feu de l'action), ma première visite c'est plutôt bien passée bien qu'une fois sur le bateau je me suis sentie un peu frustrée car j'avais l'impression d'avoir loupé plein de choses, il fallait déjà remonter.

L'avantage à cette saison c'est que les paliers n'ont pas été trop désagréables car l'eau était bonne.

 

Retour sur le bateau pour un petit casse-croûte sur le chemin du retour (blanc, rouge, saucisson....), de quoi se requinquer.

 

Un petit pique-nique partagé avec nos hôtes et nous voilà repartis pour une petite plongée sur le tombant du Roc de Chère et là je peux vous dire qu'avec toutes les écrevisses que nous avons croisées, nous aurions pu nous faire une bonne petite soupe.

 

Je peux donc vous dire que si vous aviez encore des réticences vous ne devriez pas hésiter, on a même envie d'y retourner afin d'explorer le France un peu plus loin, et franchement pas besoin d'avoir une étanche, et mieux vaut une vraie humide qu'une semi-étanche trouée (n'est-ce pas Laurent), au moins vous n'avez aucune surprise, vous savez ce qui vous attend.

 

Ghislaine

 

 

 

 

> Lire l'article
Compte-rendu
Cala Montjoi - Espagne - 06/2017


La petite bouteille rouge…

 

Il y a des légendes qui ont le cuir épais, celle de "la petite bouteille rouge" en fait partie, elle se mérite et n’est pas accessible aux non-initiés…

 

Il faut dans un premier temps, faire partie d’un groupe : la SPPB, venir dans un lieu qui fera le lit de la légende : une belle petite crique au bout du monde, en fait à quelques encablures de notre frontière où ils ont quand même réussi à y construire un troquet de bord de plage et où s’échouent les bateaux pour emmener le petit groupe sous l’eau (car c’est bien là l’objectif) à la rencontre des mérous,  barracudas, nacres, poulpes… tout ce qui motive en fait les membres de la SPPB. Ce groupe est entré dans ma vie avec une telle intensité, que j’ai l’impression d’en faire partie depuis toujours.

 

Dans ce village d’irréductibles plongeurs, il y a eu aussi des tentatives, toutes échouées, d’inventer de nouvelles techniques de plongée : plonger avec un masque à demi-plein d’eau de mer, avec une seule palme, sans ceinture de plombs, avec un ordi sans pile, voler de l’air à son pote…

 

Mais il fallait aussi flatter la fée détenant la clef de la légende de "la petite bouteille rouge".

 

Il y a eu des choses que ce groupe a en revanche réussi à merveille, "les fondamentaux", comme être « kéteb » (ouvert, généreux), les apéros avec Jean Pierre à la manœuvre des Ti-punch à un rythme d’enfer, l’organisation au cordeau de Lionel et son fidèle "Tournevis" Hubert. Il ne faut pas oublier toutes les petites mains, hommes et femmes de l’ombre, qui œuvrent pour que la SPPB perdure et que d’autres week-ends comme celui-ci se fasse encore et encore, afin de permettre à tous de caresser de près la légende de "la petite bouteille rouge"…

 

 Arnaud M.

 

> Lire l'article
Compte-rendu
Les collégiens-le retour


Marcel Pagnol à Chamagnieu.


Pour la troisième année consécutive la SPPB a accueilli des collégiens de marcel Pagnol, collège situé en zone "REP" c'est-à-dire Réseau d'Education Prioritaire. Nous avions modifié le programme en organisant une première séquence piscine centrée sur le palmage et la dissociation naso-buccale, une seconde sous forme de baptême et le bouquet final un baptême en milieu naturel le matin et une plongée dans la zone des 12 M pour obtenir le PE 12.
Et en entente parfaite avec les professeurs d'éducation physique du collège et particulièrement Marie-Laure infatigable promotrice de ce projet. 
6 Collégiens inscrits, 4 en piscine, et 3 à Chamagnieu le 17 juin , les aléas de la vie et l'attrait d'autre sujets ayant un peu décimé les ranges.
Mais qu'importe ! Arnaud, Gabriel et Ontippp, (accompagnés des deux David leurs deux autres professeurs d'éducation physique),  étaient là et ont gouté les plaisirs d'une eau à 23° jusqu'à 10 M., et 14° en dessous.
Une grosse préparation logistique, des encadrants motivés ( Laurent ,Jérome, Les deux Jean Pierre, le vidéaste Jean Thierry,  Hubert et votre serviteur ) une belle journée d'été et un pique-nique à l'ombre, tout pour faire de cette journée une réussite.
Non seulement nous partageons notre passion avec des jeunes comme le décrit le projet régional de votre fédération( AURA-FFESSM)  qui est axé sur le développement de la pratique des jeunes, mais encore nous  nous inscrivons dans la vie de la cité : à ce propos rappelons que la mairie nous prête le mini bus municipal depuis le lancement de cette action
Un seul vœu pour 2018 : plus de jeunes et plus de filles comme nous l'a promis Marie-Laure.

 

 

Laurent R.D.

 

 

 

> Lire l'article
Compte-rendu
Cala Montjoi - Vidéo


> Lire l'article
Compte-rendu
Niolon - 04/2017


Aux portes de la cité Phocéenne, Niolon. La plongée, le soleil, un super spot, une team de fous furieux… le décors est planté pour ce week-end dans le premier centre UCPA de France dédié au sport d’immersion sous-marine. Ce fut, d’ailleurs, pour Stéphanie et moi notre première sortie avec le club et l’occasion de passer notre niveau 1 CMAS.

 

Arrivés le vendredi soir non sans mal (le GPS nous jouât quelques tours), ce splendide décors provençal s’offre à nous  (bon ok, bluff,  la nuit ce n’est pas si différent de Chamagnieu^^).

 

Pas  de grasse mat au menu,  on attaque le samedi matin par nos premières plongées.. première sensation : la méditerranée en avril ça pique !!  (Ok par rapport Chamagnieu c’est un bain). Petite adaptation au froid et nous voilà quelques mètres sous mer à explorer les fonds locaux. Au menu visuel, du poulpe, quelques bancs de poissons, et de belles couleurs. A peine remontés, l’envie de malt se fait pressante. Alors nous dégustons la mousse avec vue sur la grande bleue… le panard.

 

C’est reparti pour une seconde plongée l’après-midi. Sacré expérience de mettre la combinaison en néoprène, et de perdre litres d’eau après litres d’eau (va falloir de la bière pour réhydrater le tout) en attendant de se mettre à l’eau.

 

Le soir, la team apéro prend le pouvoir. Jean-Michel rend hommage à une figure locale  avec sa reprise de Félicie… un grand moment partagé par toute l’équipe. L’apéro bien lancé nous ne nous arrêtons pas en si bon chemin. Nous continuons les festivités au club house avec une partie de Times up endiablée. L’occasion pour nous de  découvrir le talent de mime de certains.. Fous rires assurés.

 

C’est reparti le lendemain pour deux nouvelles plongées, les apéros… encore la même… la vie est dure décidément ce we. 16h le dimanche l’heure du départ et l’occasion pour moi d’oublier ma stab à Niolon. Heureusement Marine encore là a pu la récupérer (j’étais bon pour payer ma bière moi). Retour en cité des Gaules, des images plein la tête et une confirmation…. Vous pouvez compter sur nous on sera là en Espagne.

 

 

Stéphanie et Guillaume F.

> Lire l'article
Compte-rendu
BBQ au Petit Perron 2017 - Photos


> Lire l'article
BY ANKAA