La Bio à la SPPB

"Ce lundi 6, Marie-Anne en séance bio avec nos Prépa N1 et prépa N2 formait au respect de l'environnement.


Après ce cours plus moyen de prendre un homalpe pour un pouard ou une castagnoule pour une mole!


Par contre ne vous avisez pas de cueillir, ramasser ou déranger la nature sous-marine devant ces élèves. Ils sont les futurs gardiens de la galaxie marine."

 

Jérôme

> Lire l'article
Compte-rendu
Marseille - 02/2017


Seule fille avec cinq charmants cavaliers autour, le week-end de plongée à Marseille s’annonce excellent et rassurant !

La plongée commençait par croiser un beau dauphin sur le zodiac !! Oui, c’est vrai ! Non, ce n’est pas une imagination pour vous attirer de venir plongée en février ;)

Froid ? Le froid n’est que dans la tête, l’eau est à 13 °C, quand tu remontes de 37m à 15m, ça réchauffe ! Elle n’est pas belle la vie ?! Vent ? Hubert a dit : « il n’y a pas de vent », ça m’a bien rassuré pendant 2 minute, le temps de sortir du port… Aussi un petit conseil, si vous voulez nourrir des poissons, prenez un jus d’orange un peu verdâtre le matin :D

Mais les plongées se déroulent dans une ambiance bien chaleureuse et agréable, avec un costaud binôme, deux supers encadrants (un est invisible qui m’ignore complètement quand je demande de l’aide :P) et une bonne équipe de photographes ! Heureusement ils sont là ! Quand ils racontent des mérous, des poulpes, des…. Et nous, notre palanquée à 4, nous avons vu un grand bleu d’océan sans fond qui donne un peu le vertige ;). Pourquoi vous ne longez pas la falaise ? Euh, c’est le risque de laisser les deux N2 faire l’orientation !

Beaucoup de beaux souvenirs pour ma première sortie en hiver. Immense l’arche, le petit canard « la fille » trouvé sur une falaise à la Pierre de Briançon (merci Hubert), des moules fixées sur des pierres avec une ficelle (Merci Jérôme pour la connaissance générale), l’appréhension du début de remontée assistée profonde, du courant de 25m jusqu’à la surface, l’écart entre la planification et la réalité, la consommation avec le froid et le stress… Et le point qui rassure un peu ou pas du tout, je ne suis pas la seule qui remonte sur le bateau à 10 bars, mais je ne vais quand même pas dénoncer notre directeur de plongée :D

Enfin avec la relecture de Jérôme, vous ne devriez pas trouver des fautes orthographes ! (ce n’est pas une vengeance pour celui qui m’a désigné d’écrire cet article)

 

Yao

 

> Lire l'article
Information
Recyclage TIV


Avec la nouvelle application de la fédé, tous les TIV vont être amenés à faire un stage de recyclage, et c'est ainsi que Laurent D., Alain T., Jean-Pierre G. et moi-même sommes allés ce week-end participer à une session de ce stage animé par Karine Cabus.

 

Malgré un apriori sur la pertinence d’un recyclage pour des TIV pratiquants, cela a été bénéfique ; nous avons complété notre formation car la réglementation évolue et du coup les procédures aussi. C'est ainsi que nous avons appris que celle concernant les visites pour les bouteilles Nitrox/O2 n'est plus aussi drastique qu'avant et beaucoup plus accéssible pour un club comme le notre, bien qu'encore un peu contraignante.

 

Nous avons eu également des compléments d'information sur l'appli qui a, entre autres, la vocation à être une base de données importante destinée à faciliter la gestion du matériel au profit d’une sécurité renforcée pour les utilisateurs et les clubs. Nous avons toutefois compris que ce n'était pas gagné ! En effet, nous avons été prévenus qu'il va falloir un peu de patience, car il persiste quelques petits problèmes de jeunesse à régler pour cette application encore en évolution suite aux premiers retours des utilisateurs.

 

En conclusion, ce stage a été très intéressant et bien que l'ambiance fut studieuse nous avons passé un bon moment de papotage et d'échange avec les futurs TIV et l'animatrice (et oui une femme....). Un retour d’information à tous les membres du club va être programmé prochainement sur cette nouvelle appli, ses objectifs et ses incidences pratiques pour nos plongées.

 

Jean-Pierre et Ghislaine

> Lire l'article
Information
Aplication "IV" et TIV de la fédé


Plantons un peu le décor.

 

Vous savez tous que la plongée implique un certain nombre de règles de sécurité et l’une d’entre elles concerne les bouteilles, et tout particulièrement leur entretien. Si vous avez été attentifs en cours vous devez savoir que ces dernières doivent être inspectées visuellement une fois par an et requalifiées régulièrement : tous les deux ans si elles ne passent pas la visite annuelle, période reportée à cinq ans (par dérogation) si elles passent cette visite.

 

Les IV (Inspections Visuelles) sont faites par des Techniciens ayant suivi une formation spéciale et assistés par de bonnes volontés, dans la joie et la bonne humeur !!!

Lors de ces visites, le responsable (actuellement moi) du TIV, doit enregistrer chaque bloc visité dans un registre officiel, tandis que les techniciens, eux remplissent des « Certificats de visite » (préalablement préparés par le responsable) et les cartes jaunes (sorte de CI du bloc) ; le tout doit être signé par les Techniciens et le propriétaire/président ; tout ceci devant être archivé, bien sûr.

Ensuite le responsable doit faire un récapitulatif qu’il envoie au responsable régional de la fédé qui lui, renvoie les autocollants que l’on colle sur les bouteilles après chaque visite.

 

Vous allez me dire que ce que je raconte est un peu ch….., mais c’est pour que vous compreniez bien la différence entre ce qui se fait actuellement et l’application de la fédé.

 

Donc la fédé vient de mettre en place cette nouvelle application qui, normalement, devrait beaucoup simplifier les choses. Son but est de complètement dématérialiser les IV et d’avoir une base de données mise à jour régulièrement (à chaque IV) et accessible à tous.

Tout le monde est concerné par cette application, car il y a plusieurs accès possibles : une partie publique ouverte à tous (qui je pense permettra aux gonfleurs de vérifier les infos d’un bloc en cas de doute), une partie ouverte aux licenciés et aux TIV (qui se connectent avec leur numéro de licence et leur mot de passe), une zone dédiée aux club et SCA (qui se connectent avec leur identifiants fédéraux) et des zones spécifiques aux CTR, aux formateurs de TIV et aux administrateurs nationaux de la fédé (ces 3 ne nous concernent pas).

Il n’y aura plus d’autocollants sur les bouteilles, mais une « attestation d’IV », rendue obligatoire par le cahier des charges des TIV, à éditer par celui qui prendra un bloc, en l’occurrence vous, membres du club.

 

Concrètement cela veut dire qu’il y a un bon travail à faire en amont (pour moi) afin de rentrer toutes les données sur l’application et que vous devrez vous inscrire sur l’application en tant que « licenciés » afin d’avoir accès aux informations concernant les bouteilles du club.

 

Autre nouveauté, qui ne concerne que les Techniciens : ils ne seront plus TIV à vie, ce qui veut dire qu’ils devront  faire au moins une « Inspection Visuelle » dans les deux ans (à partir du 01/01/2017), sinon un « stage de recyclage » devra être fait pour réactiver son statut. En parallèle ils devront dans tous les cas faire un « stage de recyclage » tous les cinq ans (à partir du 01/01/2016). Chaque Technicien sera aussi inscrit sur l’appli et chaque IV (lorsqu’elle sera faite) sera automatiquement prise en compte, ainsi que les recyclages faits et c’est l’appli qui va gérer tout ça et enverra automatiquement un mail au TIV pour le prévenir, 3 mois avant la date échéance.

 

Ceci est une première synthèse de l’évolution des « IV » au sein de la Fédé ; si tout va bien cela devrait bien fonctionner pour améliorer la sécurité et le compte sur tous ses membres pour jouer le jeu.

 

Ghislaine, responsable TIV

> Lire l'article
Information
Vidéo apnée - 01/2017


> Lire l'article
Compte-rendu
Maseille


 Des premières bulles treize entourées

       Sortie mer à Marseille les trois et 4 décembre 2016, calanque Boulegeade dans l'île de Riou et Pierre de Briançon à l'île de Jarre


       Grand soleil et arc-en-ciel au retour avec quelques petites gouttes de pluie. Excitation et trouillomètre à zéro. Chaud et froid. Stress et moments de zen absolu quand ça va bien dans l'eau. Difficile de faire un compte rendu pour des premières bulles (Jean-Paul et Sylvie) forcément un peu centrées sur leurs propres émotions, difficultés, et moment de grâce. Le jour d'après c'est un vrai kaléidoscope.


       Il faut dire aussi qu'on n’a pas tout à fait les yeux en face des trous après le réveil à 4h du matin, et le départ à Vélo'v sac au dos. Le TGV puis le taxi marseillais qui roule à 110 km à l'heure en ville parce qu'on lui a dit que le train était - un peu - en retard. Ouf. Un enfilage interminable  de combinaison (c'est le plus pénible) suivi d'un voyage en zodiaque un peu chahuté. Bref, au moment de basculer dans l'eau, il s'est déjà passé plein de choses.


       Et là une dédicace spéciale pour Stéphanie, Pierre-Antoine et Christophe (les trois autres en préparation de N1) : vous connaissez déjà les moniteurs aux petits soins, qui ont l'œil sur tout, encouragent, racontent leurs propres galères de débutants pour qu'on ait l'air un peu moins empotés. Pour une première sortie en mer c'est la même chose multipliée par le nombre des participants. On est treize entourés, quoi !

       Bref on se retrouve à l'eau sans avoir eu le temps de trop réfléchir et c'est top.


       Étoiles de mer, poissons en bandes, parois recouvertes de machins qui bougent joliment (pardon pour les botanistes...), reliefs, couleurs légèrement plus chatoyantes que les carrelages de la piscine.

       Au retour sur le bateau, les autres parlent d'arche, de grotte, de quantité d'air et autre problèmes de calcul mental, pendant qu'on sourit comme des bienheureux devant le thé chaud et les gâteaux prévus pour le réconfort.


       Et l'après-midi on recommence. Et c'est la même chose et en même temps pas du tout. On s'aperçoit qu'on a appris plein de choses, et que ça ira forcément de mieux en mieux. Retour sur la terre ferme.


       Et là on dégaine les SMS pour faire les malins, et raconter aux copains qu'on a été de grands aventuriers : 17 et 19 m quand même ! Sans trop préciser qu'on nous a remonté les bretelles (au sens littéral du terme), soutenus, portés, biberonnés pour que ce soit possible.


       Alors merci merci  à Jérôme, Hubert, Alain et chacun des autres !
   Sylvie et Jean-Paul
> Lire l'article
BY ANKAA